5 clés pour maîtriser votre voix en public

Que cela soit en entretien d’embauche, pour animer une réunion, ou tout simplement pour exprimer ses idées face à un groupe, la maîtrise de la voix est primordiale pour les cadres. 5 conseils pour y parvenir avec Yaël Benzaquen, spécialiste de la voix.

« La plupart des gens, lorsqu’ils veulent améliorer leur voix, ne travaillent que sur l’aspect sonore, déplore Yaël Benzaquen. Or, la voix est le reflet d’un état interne global. Se concentrer uniquement sur la conséquence n’aide pas vraiment. » Alors, par quoi commencer ?
Se détendre physiquement
C’est la première étape. « La détente de tout ce qui est viscéral est indispensable », d’après Yaël Benzaquen, auteure de « Tout connaître sur la voix » et de « Tout savoir sur la prise de parole ». Commencez par prendre conscience de votre respiration et des variations en fonction de l’activité pratiquée (sport, yoga, activité quotidienne, état nerveux ou non…). Lorsque vous vous retrouvez dans une situation angoissante, comme un entretien d’embauche ou une prise de parole en public, détendez vous au niveau sphinctérien et au niveau de la mâchoire et pensez à une situation au cours de laquelle votre respiration est calme, lorsque vous jouez avec vos enfants par exemple. « C’est automatique : une fois les espaces intérieurs remis en place et la respiration détendue, la voix en sera améliorée. »
Etre prêt
Maîtriser ses arguments et savoir ce que l’on veut et ce que l’on veut exprimer, « c’est plus de tranquillité intérieure pour défendre ce qu’on a à défendre. » Pas de secret donc : en préparant votre entretien, votre réunion ou votre discours, les mots couleront mieux. Sans compter qu’il s’agit là d’un facteur de stress facile à réduire.
Faire des choix
« On peut travailler sur de très nombreux éléments : le choix des images, des mots, l’organisation de la pensée, la longueur des phrases… » Méfiance toutefois, le tout doit rester naturel, évitez donc d’essayer de placer des expressions que vous n’utilisez jamais simplement parce qu’elles sonnent bien ou impressionnent !
Etudier sa posture
Attention, prévient Yaël Benzaquen : « si vous êtes avachi, vous respirerez mal et vous n’aurez aucun tonus. » Autant dire que l’impact sur votre voix sera désastreux. « En fait, l’idée n’est pas d’apprendre quelque chose de nouveau, mais de prendre conscience de tout ce qui empêche la voix de venir naturellement. » Ainsi, tout simplement redresser votre posture peut faire des miracles pour votre expression orale.
Travailler sur le long terme
« Avec la voix, on peut aller loin très vite car apprendre à la maîtriser n’est pas si difficile. Mais on peut aussi aller très loin, car plus on travaille, plus on découvre des choses. C’est une façon de gagner en charisme, d’évoluer dans ses rapports aux autres, et de mieux vivre. » Autant de progrès qui se reflèteront de manière positive sur votre vie professionnelle, vos relations avec vos collègues, et bien sûr votre capacité à vous exprimer en public.
Séverine Dégallaix © Cadresonline.com

Auteur : Philippe Lepape consultant

Depuis 35 ans dans le domaine de la communication B to B, consultant freelance accompagnement pour le marketing opérationnel et la conquête commerciale. www.philippelepape.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s