Jimdo – Avis complet sur un logiciel incontournable

Avec plus de 16 millions de sites web, Jimdo est l’un des logiciels de référence pour la création d’un site web. Créé en 2007, la startup allemande fait partie des belles success stories européennes. La recette du succès ? Un logiciel très bien pensé, vraiment simple d’utilisation, avec une version gratuite et des prix très compétitifs. Des qualités qui placent Jimdo parmi notre Top 5 des logiciels de création de site internet !Jimdo a fait peau neuve le 29 août 2014, en particulier au niveau du design et des templates. C’est l’occasion de refaire un test complet d’un logiciel incontournable quand on cherche une solution pour créer facilement un site vitrine ou ecommerce.

L’offre de Jimdo en quelques mots

Simple, efficace et complet, si je devais choisir 3 mots. Jimdo peut répondre à des besoins très différents, du site personnel au site ecommerce, en passant par le site web d’une association. La diversité des templates, l’éditeur de page et les nombreux plugins permettent de faire beaucoup de choses très facilement sur son site internet. Pour ceux qui veulent aller un peu plus loin, Jimdo propose pas mal de fonctionnalités avancées très utiles, articles multi-dimensions, intégration tracking ecommerce Google Analytics, et même la possibilité de créer son template avec un éditeur HTML / CSS. Cela reste tout de même limité au niveau souplesse et profondeur fonctionnelle. Il faut ne pas imaginer utiliser Jimdo si on a besoin d’un espace client  (plutôt WordPress ou Joomla) ou d’une gestion avancée des types de contenu (plutôt WordPress ou Drupal).

Trois formules d’abonnement sont proposées :

  • Jimdo – Gratuit: S ite web avec un sous domaine « mon-site.jimdo.com ». Accès à tous les templates et toutes les fonctionnalités. Les princiales limites sont la publicité en pied de page, la boutique en ligne limité à 5 articles, l’absence de paramétrage SEO et un espace disque limité à 500 Mo.
  • Jimdo Pro – 6,50€ /mois : 1 domaine en .fr , .com ou autre, 1 compte email, 5 Go de stockage, le paramétrage des meta informations et 15 articles dans la boutique en ligne.
  • Jimdo Business – 15€ /mois : 2 domaines, 20 comptes emails, espace disque illimité, nombre d’articles illimité et quelques options en plus au niveau SEO et E-Commerce.
Les petits conseils de La Fabrique du net

  • Une fois que vous avez testé Jimdo en version gratuite, si le logiciel vous plait, nous vous conseillons de commencer par Jimdo Pro, et si vous en avez besoin, vous pourrez passer à Jimdo Business sans payer deux abonnement et sans perdre votre contenu.
  • Il n’y a pas de logiciel à installer, Jimdo fonctionne sur navigateur et il est en général plus rapide sur Google Chrome, même s’il est disponible sur Explorer ou Firefox.

TESTER JIMDO

 

Design & Template

C’était peut être l’un des principaux points faibles de Jimdo, surtout face à Wix, dont les templates sont vraiment magnifiques. Les templates de Jimdo étaient peu nombreux (en particulier en responsive design), différents selon la formule choisie, et surtout pas très jolis. Le sélecteur de templates, ci-dessous, ne donnait vraiment pas très envie…

Test Jimdo - Templates ancienne version

Les templates, nouveau point fort de jimdo ?

L’équipe de Jimdo a fait du beau travail. Les templates sont beaucoup plus beaux, plus riches et en grande majorité responsive design, c’est-à-dire adaptés à tous les formats d’écran. Heureusement, l’un des gros points forts de Jimdo n’a pas changé, il est toujours possible de changer de template à tout moment. En termes de diversité, j’ai compté une quainzaine de templates, assez différents et responsive sur l’ensemble des supports, mais cela reste assez limité. On imagine que l’équipe de Jimdo va continuer à en ajouter, et surtout, il est possible de créer son template personnel avec son propre code HTML / CSS. Jimdo référence plusieurs agences / freelances experts Jimdo qui proposent des templates personnalisés (prévoir entre 200 et 500€). A noter que chaque template se décline en plusieurs 3 à 5 versions différentes, chacune disposant de son propre jeu de couleur.

Ci-dessous, le nouveau sélecteur de templates avec trois déclinaisons du premier template.

Test Jimdo - Templates nouvelle version

Votre site web, c’est un template et du style

Une fois que vous avez choisi un template, vous pouvez personnaliser très facilement la charte graphique en utilisant le menu « Style ». Il vous suffit alors de cliquer sur un élément pour qu’une interface contextuelle très complète apparaisse pour vous permettre de modifier les principales caractéristiques graphiques de l’objet. Exemple ci-dessous après avoir cliqué sur un bouton.

jimdo-style

Editeur de pages – Simplicité, fluidité, mais un cadre parfois trop rigide

Créer du contenu sur Jimdo

Un jeu d’enfant, et surtout un jeu qui va vite. Les développeurs de Jimdo ont fait un super travail, le composant d’édition du contenu est vraiment très fluide. Tous les boutons réagissent très vite, l’utilisation est vraiment très agréable. Après avoir cliqué sur « Ajouter un nouvel élément », on est invité à choisir le type de contenu.

jimdo-ajout-element

Selon le type de contenu, une interface contextuelle apparaît ensuite pour nous permettre d’éditer le contenu.
jimdo-ajout texte

Ne vous fiez pas à la simplicité de l’interface, pas mal d’options sont proposées. C’est la qualité principale de Jimdo, réussir à conserver un logiciel très simple, tout en ajoutant petit à petit davantage de fonctionnalités. Par exemple, dans l’image ci-contre, on voit une interface d’édition du texte qui parait très simple, trop simple peut être… Apparence trompeuse, il suffit de cliquer sur le bouton « … » pour que des options supplémentaires apparaissent, notamment la possibilité d’éditer son code HTML ce qui ouvre un vaste champs de possibilités.

Modifier la structure d’une page sur Jimdo

Il faut reconnaître que ce n’est pas le point fort de Jimdo. Les concurrents comme Wix ou Weebly proposent un peu plus de souplesse de manière générale, la structure imposée par les templates est assez forte, mais Jimdo propose néanmoins de plus en plus d’options pour personnaliser la structure des pages.

Test Jimdo - Editeur page

Première étape, avant de créer du contenu sur votre page, il faut créer la page et la positionner dans l’arborescence de votre site web. La profondeur de navigation à trois niveaux peut s’avérer très utile pour des sites riches en contenu.

Chaque template définit une zone de contenu dans laquelle vous pouvez insérer vos différents éléments et les organiser. Jimdo propose un système de colonnes assez bien fait pour mettre en page les différents blocs. En cliquant sur un élément, on peut naturellement le déplacer, en drag & drop, à l’endroit souhaité. Jimdo ne se différence pas des concurrents sur la souplesse d’édition des pages, mais tous les besoins simples sont couverts, et surtout c’est simple et rapide.

Test Jimdo - Structure page

Création de site – Estimation de prix personnalisée

La Fabrique du Net a développé un moteur de recommandation qui vous permet d’obtenir gratuitement une estimation de prix détaillée ainsi qu’une sélection de logiciels et de prestataires adaptés à vos besoins de création de site web.

E-commerce – Jimdo adapté pour toutes les boutiques en ligne ?

Même si Jimdo se positionne comme un CMS hébergé généraliste, les e-commerçants sont clairement au cœur de la cible. L’offre de Jimdo, les améliorations et les actions marketing se tournent naturellement vers des e-commerçants qui sont susceptibles de dépenser davantage qu’une association ou un freelance.

Jimdo a globalement réussi. En quelques clics, on peut mettre en place une boutique en ligne. Toutes les fonctionnalités classiques (et minimales..) d’un back office ecommerce sont présentes.
Test Jimdo - Ecommerce

Test Jimdo - Ecommerce - Ajout article

L’ajout d’un an article peut se faire à partir de n’importe quel page. A partir du menu « Nouvel élément » qu’on avait vu plus haut, on peut choisir « Article ». Une nouvelle interface permet alors de définir tous les paramètres de l’article : description, catégorie, photos multiples avec ou sans zoom, prix, quantité en stock et délai de livraison. Le système de déclinaisons est très simple à utiliser, mais il peut s’avérer un peu contraignant pour les articles multi-dimensions. Pour vendre des Tshirt de plusieurs couleurs avec 3 tailles différentes, vous devez créer un article Tshirt par couleur, ou créer des déclinaisons  – « Tshirt Rouge – S »,  « Tshirt Rouge – M », « Tshirt Rouge – L »,  « Tshirt Bleu – S », etc. – au sein d’un même article, mais elles apparaîtront toutes dans la même liste déroulante.

Le principal problème quand on regarde cette interface de saisie d’un article, ce n’est pas son manque d’options, c’est le fait que l’ajout d’un article se situe au niveau d’une page. La gestion du catalogue n’est pas très riche, mais l’utilisation des tags permet de gérer intelligemment l’arborescence. Chaque article peut avoir un ou plusieurs tags, vous pouvez ensuite insérer un élément « Catalogue » pour lister les articles qui disposent de ce tag. Dans l’idée, il faut créer une page par article, puis créer une page mère qui correspond souvent à une catégorie. Pour éviter de perdre des heures pour modifier l’organisation de votre catalogue, il faut bien prendre le temps de penser l’arborescence de la boutique avant de se lancer. De manière générale, quand on souhaite proposer plusieurs centaines de produits en vente, la gestion du catalogue et des évolutions des pages produits depuis le Back Office Jimdo peut s’avérer fastidieuse.

Test Jimdo - Ecommerce catalogue

Pour vous donner un aperçu un peu plus global, faisons une revue rapide des principales fonctionnalités ecommerce proposées.

  • Présentation produit: rien à dire, très bien fait, notamment au niveau de la gestion des images et du zoom
  • Déclinaison d’articles: A une seule dimension malheureusement
  • Gestion d’un panier: le visiteur peut ajouter plusieurs produits au cours d’une visite
  • Commentaires : Possible via un plugin externe…
  • Modes de paiement : En plus de PayPal, à partir de la version Pro, Jimdo propose paiement par chèque, par virement, sur facture, à la livraison ou à enlèvement du produit. Pas de CB à ma connaissance…
  • Vente de produits numériques : Possible, mais compliqué. Comme on peut attribuer une référence par produit, après avoir activé le numéro d’article dans les paramètres, il faut le remplacer par le lien de téléchargement. Un client qui achète un produit numérique recevra le lien de téléchargement par email.
  • Codes de réduction: Montant fixe ou pourcentage, avec ou non un minimum. Plutôt bien fait.
  • Frais de ports: Les frais peuvent être définis au niveau d’un pays (et non d’une région…), et ils peuvent se baser sur le prix ou le poids. Pas très souple mais suffisant dans 80% des cas.
  • Gestion des stocks : Il est possible d’assurer un suivi du niveau des stocks
  • Emails / Pages confirmation : Entièrement personnalisables
  • Import / Export: Rien du tout au du niveau des données produit, mais possibilité d’exporter les commandes heureusement et d’importer des fichier CSV dans un logiciel de comptabilité ou de facturation.
  • Analyse Ecommerce : La page de confirmation étant personnalisable, il est possible d’intégrer un suivi via Google Analytics ou d’autres logiciels.

Conclusion Jimdo est recommandé pour les Ecommerçants de petite taille ou de taille moyenne, et en plus Jimdo est l’un des rare à respecter à 100% la législation française sur l’Ecommerce !

Le petit conseil de La Fabrique du net
Vous pouvez vous servir de la fonction blog pour faire du marketing de contenu, ça vous évitera de devoir mettre en place de la publicité

Les sites Jimdo passent-t-ils le test du SEO ?

Qualité du code

Premier point, et non des moindres, le code HTML / CSS est globalement très propre quel que soit le template et les éléments ajoutés. C’est un élément important pour faciliter le travail des robots de Google et optimiser le temps de chargement faible. On peut regretter néanmoins que les balises HTML 5 (section, article, sidebar, etc.) et les microformats / schema ne soient pas davantage utilisés (a priori les microformats ne sont utilisées que pour les fiches produits).

Quand on regarder le code le header plus en détail, on est rassuré de voir que les bonnes pratiques de base sont respectées : langue, title, favicon, canonical, etc.


<html lang="fr-FR"><head>
<meta charset="utf-8"/>
<meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=edge"/>
<meta name="robots" content="index, follow, archive"/>
<title>Accueil - Site de lafabriquedunet !</title>
<link rel="shortcut icon" href="//a2.jimstatic.com/s/img/favicon.ico"/>               
<link rel="alternate" type="application/rss+xml" title="Blog"/> 
<href="http://lafabriquedunet.jimdo.com/rss/blog"/>
<link rel="canonical" href="http://lafabriquedunet.jimdo.com/"/>

Au niveau du balisage interne, et notamment de l’utilisation des H1 / H2, chaque template dispose de son propre balisage. Le titre principal est généralement un H1, et il n’y a pas toujours de H2 pré-configuré… Pour mettre en place un balisage des titres différent, à ma connaissance, la seule possibilité est de créer son propre template…

Niveau de paramétrage

En matière de SEO, tous les sites Jimdo ne logent pas à la même enseigne. Selon la formule choisie, vous aurez accès à plus ou moins de réglages.

  • Jimdo – Gratuit: Quasiment rien. Il est possible de modifier uniquement le titre et la meta description de la page d’accueil… Et les keywords, complètement inutiles aujourd’hui mais cela fait toujours une option en plus en apparence. A noter que le sitemap.xml et le robots.txt sont générés mais non modifiables.
  • Jimdo Pro – 78€ / an: Le minimum syndical. On peut définir le titre et la meta description de chaque page en cliquant simplement sur le menu SEO quand on est sur la page cible. Evidemment, quand on a plusieurs centaines de pages, c’est pas génial, mais Jimdo a ses limites. A noter qu’il est désormais possible d’éditer le sitemap dans une certaine mesure.
  • Jimdo Business – 180€ / an: On peut définir les paramètres “noindex”, “nofollow”, ou “noarchive” au niveau de chaque page. Pas de « canonical » à ma connaissance, un paramètre pourtant très utile dès qu’on commence à décliner les listes de produits.

On est loin de la souplesse que peut apporter un plugin comme Yoast sur WordPress. Jimdo propose le minimum en matière de paramétrage, cela peut être bloquant pour certains, mais honnêtement, dans 99% des cas, les sites mal référencées n’ont pas un problème de paramétrage, mais plutôt de contenu et de marketing.

Test de performance sur un exemple de site Jimdo

Pour le test, j’ai choisi le site Cote-Print.com, un site ecommerce de vente d’abat-jours qui est mis en avant dans la liste des exemples officiels de Jimdo.

Le temps de chargement peut varier d’une connexion à l’autre, d’un poste à autre, alors comment évaluer la performance d’un site web de manière objective ? Heureusement, les ingénieurs de Google y ont déjà réfléchi, et cela a notamment abouti à PageSpeed Insights. En simplifiant, il s’agit d’un outil d’analyse, qui donne une note globale de performance sur 100, et de recommandations d’améliorations.

Résultats de Google PageSpeed pour Côté-Print – 83 / 100

Et résultats de PingDom Speed Test

Test Jimdo - Test SEO - PingDom

Conclusion : c’est clairement pas mal du tout. Ce sont des chiffres à faire pâlir beaucoup de webmasters sur WordPress ou Prestashop. Evidemment, c’est beaucoup plus facile dans le cas de Jimdo car les templates sont très simples et que l’utilisateur a très peu de marge de manoeuvre.

Je me suis amusé à crawler le site avec Screaming Frog (que je recommande chaudement à tous les webmasters). Cela permet de s’apercevoir de quelques problèmes directs ou indirects.
Exemple 1 : Il y  a 6 titres H2 pour une trentaine de pages… A priori, cela signifie que le template ne doit pas inclure par défaut beaucoup de H2 et que l’utilisateur ne s’est pas donné le faire. Peut-être que cette fonctionnalité n’est pas intuitive…
Test Jimdo - Test SEO - Exemple site

Exemple 2 : Il y a 4 meta description définies, les 25 autres pages n’ont aucune meta description. Pas évident de penser à définir une meta description pour chaque page vue la manière dont la fonctionnalité est proposé sur l’interface. L’utilisation de patterns de meta description manque un peu.

Et les autres fonctionnalités ?

Blog

Pas vraiment le point fort de Jimdo, mais le périmètre fonctionnel est quand même large. L’édition d’un article de blog se fait de la même manière que l’édition d’une page, autrement, c’est simple et efficace. Très utile pour faire une passerelle intelligente entre les pages produits et le blog. Jimdo permet d’intégrer facilement sur une page un élément « Blog » sous la forme d’une liste d’article appelée « Teaser ».
Test Jimdo - Blog

C’est plutôt bien fait et assez souple grâce à l’utilisation des catégories. On peut ranger les articles par catégories pour ensuite insérer uniquement les articles d’une catégorie. Au niveau commentaires, la fonctionnalité est proposée, mais c’est basique. Pour aller un peu plus loin, Jimdo permet d’intégrer Disqus.

Intégration avec les outils tiers : Dropbox, Google Analytics et Twitter à l’honneur

Test Jimdo - Intégration Dropbox

Ces trois outils bénéficient d’une intégration native sur tous les comptes Jimdo. L’intégration avec Dropbox est particulièrement réussie et pratique. En un clic, on synchronise tous les contenus Jimdo sur son compte Dropbox. Pour Google Analytics, et Twitter, rien de très excitant. On peut insérer le code de tracking pour suivre les résultats depuis Google Analytics et relier son compte Twitter pour faciliter le partage.

On en arrive à un autre point faible de Jimdo, notamment face à Wix. Jimdo ne propose pas de véritable marketplace de plugins. Il est possible d’ajouter facilement des widgets HTML ce qui laisse beaucoup de souplesse, Jimdo nous donne d’ailleurs des idées depuis cette page, mais sur ce point, Jimdo ne simplifie pas au maximum le travail pour l’utilisateur.

Paramétrages supplémentaires

Heureusement, il reste encore quelques paramétrages que nous n’avons pas abordé. Pas tant que ça pour être honnête… Jimdo n’est pas le logiciel de création de site web le plus riche au niveau fonctionnel, mais il y a quand même pas mal de choses modifiables, surtout pour un logiciel aussi simple d’utilisation. Petit tour d’horizon à partir de la vue Paramètres.
jimdo-paramètres
Autre élément intéressant, la nouvelle fonctionnalité de Jimdo : l’élément widget / html qui permet d’importer de très nombreux widgets et services externes (type réservations, places de concert, etc…).

La communauté Jimdo

Ce n’est pas une fonctionnalité, mais c’est quand même l’un des gros point forts du logiciel. Il est difficile de se sentir perdu quand on a un site Jimdo. L’aide en ligne est très complète, le forum francophone est actif, les experts agences ou freelances Jimdo comme Olivier de ZeKoolWeb sont nombreux, et surtout le support client de Jimdo est réactif. A noter que la vitesse de réponse aux questions dépend de l’offre choisie.

Avis final

Conclusion, Jimdo est un excellent logiciel si vous chercher un site avec assez peu de pages, qu’il s’agisse d’un site vitrine ou d’un site ecommerce. Toutes les fonctionnalités essentielles sont là, l’éditeur est très bien fait et le rapport qualité / prix est très bon. Jimdo atteint ses limites quand il s’agit de gérer beaucoup de contenu ou d’articles dans la boutique en ligne.

 

https://www.lafabriquedunet.fr/blog/jimdo-test-complet-logiciel/