E-marketing et Tag 2D

Tout le monde a vu au moins une fois ce code-barres carré, que des passants scannent avec leur mobile. Imprimé sur une affiche, un magazine. un catalogue papier, le flashcode se démocratise sans vraiment être connu. Retour sur une technologie entrée dans les moeurs au Japon.
Un Français qui se rend au Japon ne peut pas le louper. Petit, carré, en noir et blanc ou en couleur, le flash code s’affiche partout: sur les panneaux publicitaires, les plans des villes. les expositions. Il est même présent sur
les produits alimentaires. Les trottoirs ou sur les billets d’avion (avec la compagnie aérienne Ali Nippon Airways, ANA). Il existe plusieurs types de flash codes ou code-barres 2D. Les plus répandus sont le OR code CDuick Reponse’), massivement utilisé au Japon, et le Datamatrix. Plutôt employé en Europe. En France, le flash code a été développé par l’AFMM. l’Association française du multimédia mobile, qui regroupe trois opérateurs: Orange, SFR et Bouygues Telecom. En mars 2008, ces entreprises ont signé un accord avec MobileTag. Cette société a défini le standard « Datamat rix indirecr. une des technologies permettant de concevoir le flashcode.
UN SERVICE INTERACTIF LUDIQUE
Comment ça fonctionne 7 Tout d’abord, les utilisateurs doivent être munis d’un mobile comportant un lecteur optique. Il leur faut ensuite télécharger une application pour lire les flashcodes (par exemple l’appli ‘Flashcode » dans l’App Store, pour iPhone). L’application permet alors de scanner tous types de codes 2D. Une fois flashés, ces codes barres intelligents permettent d’accéder aux informations sous plusieurs formes: bandes son, sites web mobile, photos ou encore vidéos. Ces renseignements transitent via un serveur (plateforme de management et de CRM), avant d’être redirigés vers un site internet. Contrairement aux codes 1D, qui renseignent sur des produits, les flashcodes délivrent des services interactifs, qui complètent des supports figés. Conscientes du potentiel d’acquisition et de fidélisation de clients offert par ces flashcodes, les marques sont de plus en plus nombreuses à les utiliser dans leurs campagnes de marketing. C’est le cas, par exemple. de Surcouf. Le réseau de huit magasins spécialisés dans les produits multimédia les a intégrés dans son catalogue « High-Tech-Graar 2010-2011. Les codes 2D permettent aux clients de connaître tous les prix en temps réel. «Le flashcode est un outil indispensable à la politique commerciale de Surcouf. qui propose sans cesse de nouveaux prix. Des prix plus bas», indique Lucile Dreano, consultante budget de l’agence de communication Euro RSCG pour Surcouf.
en savoir plus, notre site Tagconso.com